38-Le remplaçant

Marc Labas enfoncé dans son fauteuil, les pieds posés sur la console de la régie, jette un œil à Maxime de Ponchartrain. Le producteur de l’émission, la petite quarantaine, le physique agréable, les yeux très bleus et les cheveux très blond, s’installe à ses côtés. Sur le plateau, la maquilleuse termine de poudrer un jeune animateur souriant. Rosa montre devant la caméra une chemise fuschia. De ponchartrain lui donne son accord en passant par les ordres plateaux.

  • Oui Rosa, tu peux la prévoir pour la deuxième.

Labas décroche son téléphone.

  • Oui mon Zinzin, je n’ai pas le temps de te parler, on fait des tests avec un nouvel animateur. Qu’est-ce que tu veux ?… Tu vas chez le coiffeur si tu veux, pourquoi tu me déranges pour ça ?… Pourquoi est-ce que maman ne veut pas ?… Attends, ne quitte pas !

Labas s’adresse à de Ponchartrain.

  • Tu ne veux pas plutôt qu’il fasse son entrée en passant entre les deux fauteuils et il va s’asseoir au bar pour rejoindre son invité. On voit comment il se déplace dans le décor.
  • Okay Marc. C’est une bonne idée. Tu as entendu Terry ?

Terry montre son pouce à une caméra et briefe l’animateur. Labas reprend sa conversation avec son fils.

  • Bon alors, pourquoi maman ne veut pas ?… Des étoiles ? Comment ça des étoiles ?… Je ne sais pas de quoi tu parles ! Oui c’est ça, envoie-moi une photo.

Il raccroche.

  • Est-ce qu’on est prêt ? Terry ?
  • Oui Marc, on est prêt pour le premier enregistrement.
  • Alors, moteur !

Très vite la voix tonitruante de Stéphane se fait entendre.

  • Ça tourne !
  • Trois, deux, un, top à lui !

L’animateur fait son entrée sur le plateau avec aisance.

  • Eh oui chers téléspectateurs, je sais bien ce que vous pensez. Quand reviendra Adrien Bicalène ? Allons pas d’inquiétude, il prend un peu de repos et il revient très vite. En attendant, pour vous désennuyer, je vous propose de rencontrer une personnalité qui a du caractère…

Yvan évolue dans le décor avec décontraction et va s’installer au bar. De Ponchartrain intervient sur le plateau par les ordres.

  • C’est très bien Yvan, c’est bon pour le premier test dans le décor. On en fait un autre et Terry tu joueras l’invité.

Labas soupire.

  • Moi je préfère Adrien, il ne force pas la sympathie.
  • Yvan fera très bien l’intérim.
  • Si tu le dis !
  • Tu sais qu’on ne peut pas suspendre les tournages pendant deux semaines.
  • Oui je sais.

Labas consulte son portable où s’affiche la photo que lui envoie son fils. Il le rappelle immédiatement.

  • Dis donc Zinzin, tu ne vas pas me dire que tu veux te faire à la tondeuse trois étoiles de plus en plus grosses de chaque côté du crâne ? C’est une blague, tu prends de l’avance sur le mois d’avril, c’est ça ?… Comment ?… Et bien je suis d’accord avec maman, c’est hors de question, ça va pas la tête !… Je m’en fous que ce soit à la mode… Je m’en fous que ton copain l’ait fait, c’est son problème… J’ai dit non !… Il faut que je te laisse !

Labas raccroche. Il jette un œil torve à de Ponchartrain et lui montre la photo d’un jeune homme qui a des étoiles sur chaque côté du crâne. Le producteur rit de bon cœur.

  • Bienvenu dans le monde parallèle des adolescents mon vieux ! Tu sais ce qu’a fait Bérénice sans rien nous demander ? La veille de la rentrée dans sa nouvelle école, cette école même où on a bien galéré pour qu’ils l’acceptent… Elle s’est teint les pointes de cheveux en rose layette ! Il parait que c’est pour faire comme Lady Gaga ! Je lui ai demandé si elle allait bientôt se produire en concert comme son idole ! Je suis rassuré, elle n’a pas prévu de louer le Stade de France sans me prévenir.
  • Elle chante toujours avec son groupe ?
  • Trucmuche sort avec Trucmoche alors tu comprends c’est plus possible enfin bref non, plus depuis des semaines. Pour finir, sa mère lui a coupé les cheveux mais comme c’est pas son boulot… C’était un peu approximatif !
  • On n’est pas dans la merde !

De Ponchartrain et Labas regardent les écrans. Yvan très à l’aise, demande à la maquilleuse de le repoudrer sur le menton et lui demande si elle ne devrait pas lui mettre un peu de rose sur les joues, ce qu’elle refuse. Il parle avec un peu de manière. Il a un léger côté précieux. Labas ne peut s’empêcher de le remarquer.

  • Avec ce Toto là au moins on est tranquille.

De Ponchartrain s’enfonce dans son fauteuil et le regarde amusé.

  • Qu’est-ce que tu veux dire ?
  • Je veux dire que j’en avais un peu marre que les filles draguent Adrien et soient jalouses entre elles.
  • Bicalène faisait des dégats ?
  • C’est rien de le dire !
  • Et tu penses que lui…
  • Je te dis qu’on est tranquille !

Yvan qui a quitté le plateau, entre en régie. Labas et de Ponchartrain se lèvent.

  • C’est parfait Yvan. On enregistre encore un essai et après on se fait une réunion pour préparer les émissions de la semaine.
  • D’accord ! Marc j’ai quelque chose à te demander…

Yvan s’approche. Il passe ses mains sur les épaules et l’encolure de Labas qui échange un regard avec de Ponchartrain. Maxime lève la main en souriant à Labas.

  • On est tranquille !
  • Tu ne crois pas que pour le prochain essai je peux mettre le pantalon blanc plutôt que le pantalon noir, avec la chemise fuschia ?

Pas très à l’aise, Labas s’empresse de répondre en reculant d’un pas mais Yvan avance en le serrant de près.

  • Oui oui c’est prévu pour la chemise. Pour le pantalon, mets le blanc si tu veux mais vois ça avec Maxime, ce n’est pas une émission de variété, c’est peut-être un peu too much.
  • Moi, le too much ne me gêne pas…En tout cas, le fuschia me va très bien au teint. Qu’est-ce que tu en penses ?
  • C’est parfait. Bon ben, va te changer alors.
  • D’accord ! Et tu vois, le pantalon blanc donne un côté festif ou plutôt, de plaisance, agréable, un air de vacances aussi, je pense que…
  • Oui oui c’est très bien.

De Ponchartrain vient au secours de Labas.

  • Va pour le pantalon blanc !

Yvan repart satisfait. De Ponchartrain rit une fois qu’il a disparu.

  • Qu’est-ce qu’il y a mon vieux ?
  • En fin de compte je ne me sens pas très à l’aise avec Yvan.
  • Sans blague ?
  • Son côté familier me rend nerveux
  • Pourtant, on est tranquille !
  • Quoi ?
  • Tu as dit « on est tranquille » !

Labas fouille ses poches et sort une alliance qu’il enfile. De Ponchartrain éclate de rire.

  • Non mais je rêve !
  • Quoi ? C’est normal de porter une alliance quand on est marié, non ?
  • On dirait que ça vient de sortir !
  • Mais non, c’est juste qu’elle me serre, alors de temps en temps je…
  • Tu arrives à l’enlever, c’est ça ?

 

©lenferdudecor

39-Quel hasard !

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *