15-Jalouse!

Daisy se tient derrière Labas. Elle écoute en soupirant ce qui se passe entre Adrien et sa jeune invitée, la très ravissante Mélanie Rietty. Celle-ci vient parler de son dernier film qui sort en salle, de son album en préparation et de son contrat de nouvelle égérie pour « Soupir », le dernier parfum de Lancôme. Adrien quant à lui est sous le charme, il y a entre eux une belle alchimie. Tout le monde sur le plateau et en régie est émerveillé, sauf Daisy. Adrien lui pose une nouvelle question.

  • Comment se fait-il qu’une jolie personne comme vous soit tentée par les affres d’un gouffre ?

Mélanie rit gracieusement.

  • Vous faites allusion au saut à l’élastique que je pratique tous les ans dans les gorges du Vercors ?

Daisy n’y tenant plus.

  • Oui c’est ça ma chérie, à qui crois-tu faire gober ça ?

Surpris, Labas et Abbie se tournent vers Daisy. Adrien poursuit.

  • D’ailleurs nous avons de très belles photos…

Daisy lance à la cantonade.

  • Ben voyons, elle fait du saut à l’élastique avec son équipe de reportage !

Labas perd patience.

  • Daisy tais-toi !

Il appuie sur un bouton et passe une photo, magistrale de beauté entre le paysage et Mélanie. Il enchaîne avec une autre.

  • Elle aurait dû mettre un short encore plus court !

Labas grogne.

  • Enfin tu vas te taire oui ?
  • Je suis sûre qu’elle a de faux seins. Ça se voit que sa peau est tendue. Vous voyez bien, là !
  • On s’en fout, Daisy !
  • Elle a des sacoches-là, des trucs en silicone, des PIP.
  • Mais enfin Daisy, qu’est-ce qui te prends ?

Adrien continue.

  • Alors chaque année vous plongez dans le vide pour votre association.
  • L’association Mélanie Rietty.
  • Ben voyons
  • Daisy, ça suffit !
  • Je ne le ferais pas pour rien ou alors il faudrait me payer cher !

Elle éclate de rire. Adrien est un peu surpris par ses propos mais il la trouve drôle et tellement ravissante. Daisy croise les bras.

  • Ben tu m’étonnes ! Ce n’est pas une bouche qu’elle a, c’est une ventouse en 3D ! Son brillant à lèvres on dirait de la bave. C’est dégoutant !
  • Arrête ça Daisy !
  • C’est pas moi c’est elle !
  • Jean, cale-moi les images off du saut !

Chacun dans la régie échange un regard. L’opérateur magnéto regarde Abbie d’un air impuissant et tourne une manette sur son lecteur pour se caler sur des images. Abbie se penche vers Labas.

  • C’est Stéphane, aux magnétos.
  • C’est qui Jean alors ?

Elle hausse les épaules en ne pouvant s’empêcher de rire.

  • Je ne sais pas moi !

A ce moment, on entend une voix tonitruante annoncer.

  • Je suis calé !
  • Merci Stéphane !

L’opérateur magnéto soupire, réconforté.

Adrien poursuit avec bonheur son interview.

  • Vous n’avez peur de rien !
  • Ah ça non, elle n’a pas peur des injections, je vous le dis, moi !
  • Top magnéto !

Les images off de Mélanie s’élançant dans le vide envahissent l’écran. Elle rit en les redécouvrant. On la voit rebondir au bout de l’élastique telle une fragile petite poupée et les gens en haut du pont l’applaudir. Labas quitte les images et revient sur Mélanie qui passe ses longs doigts aux ongles violets dans sa jolie chevelure lisse. Adrien reprend.

  • C’est impressionnant ! Moi je n’oserais pas, franchement !
  • C’est tellement vulgaire les ongles violets !
  • C’est une image très forte que de se jeter dans le vide pour faire parler de votre association. Rappelez-nous quel est son but pendant que les coordonnées s’affichent à l’image.
  • J’ai voulu créer cette association pour tous les accidentés de la vie, en particulier les paraplégiques.
  • La symbolique est forte. Dites-nous ce qui vous fait peur dans la vie ?
  • J’ai peur de la faim dans le monde.
  • Ha ha ha ! On a droit à tous les poncifs.
  • Et de la foule…
  • Justement, je vous propose un extrait de votre intervention lors des Césars ..
  • Oh non pas ça ! C’était terrible.
  • Elle a dû se casser un ongle la pauvre chérie !
  • On vous retrouve donc.
  • Top !

Labas commute sur le sujet qui passe à l’écran. Abigail annonce « une minute quinze ! » Sur le plateau la maquilleuse entre dans le champ et repoudre la comédienne. Labas se lève, prend Daisy par les épaules et la conduit vers la sortie.

  • Je ne sais pas ce que tu as, mais ça suffit. Va prendre un café ou donner des coups de fil et laisse-nous travailler.

Il referme la porte derrière elle. Mélanie Rietty se penche vers Adrien.

  • Je retrouve des amis ce soir au bar « Dubuisson ». Si ça vous dit de vous joindre à nous.

Adrien lui sourit.

  • Je n’ai rien de prévu ce soir.
  • C’est parfait ! Disons vingt et une heure.

Abigail se rend compte qu’elle est triste qu’Adrien ait accepté l’invitation ! La maquilleuse termine de repoudrer Adrien et époussette ses épaules. Abigail annonce qu’il reste quarante secondes de sujet. Adrien s’adresse à elle.

  • J’ai encore combien de temps d’interview sans les sujets ?

Abigail se lance rapidement dans des calculs. Labas a repris sa place.

  • Terry, si tu vois Daisy arriver sur le plateau, fais la sortir. Elle n’est pas dans son assiette !

Terry ricane.

  • Oui, c’est ce que j’ai cru comprendre.
  • Adrien, il te reste vingt-quatre minutes et quarante-deux secondes de plateaux. Attention on se prépare au retour, il reste dix secondes de sujet, neuf, huit, sept…

Daisy revient dans la régie, un café à la main. Labas lui lance un regard mécontent.

  • Quatre …
  • C’est bon. Je ne dirai plus rien.
  • Trois, deux…
  • Mais je persiste à dire que rien chez cette fille n’est naturel.
  • Un… Plateau !
  • Moi je…
  • Tais-toi !

(c)lenferdudecor

                                                               16-New Hôtel

  Retour à l’accueil

Un commentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *