16-New Hôtel

La chambre d’hôtel bien qu’impersonnelle, est accueillante avec ses tons orangés et son lino imitation bois. Léo, torse nu, s’est installé sur le lit face à la télévision, il change de chaîne en permanence. Sam revient de la salle de bain en s’essuyant les mains. Il jette la serviette sur le dossier d’une chaise, s’empare du désinfectant et d’un gros morceau de coton. Il asperge abondamment la blessure de Léo et tamponne la plaie avec soin. Léo se tourne vers lui, agressif.

  • Tu devrais prendre une brosse pendant que tu y es !
  • Je n’en ai pas trouvé.

Furibard, Léo éteint la télé et jette la télécommande. Devant lui s’étalent des magazines, il arrache la page d’un article sur lequel figure une photo d’Adrien Bicalène. Sam positionne sur la blessure un large pansement.

  • Arrête c’est bon !

Sam ricane.

  • C’est pas moi qui ai tout fait foirer !

Il va récupérer deux bières sur la commode et en lance une à Léo. Ils boivent en silence. Léo parcourt l’article.

  • Je croyais que tu voulais voir son émission ?
  • J’ai changé d’avis. Regarde dans ce journal, ils disent que c’est tourné au Studio 210, à la Plaine Saint Denis.

Sam vient s’installer à côté de lui. Il feuillette un programme de télé. Il sait que son complice a besoin de voir, de constater que l’existence de ce type est une réalité. Il récupère la télécommande, rallume la télé et zappe jusqu’à tomber sur la bonne chaîne. L’émission est en cours de diffusion, un sujet est à l’antenne. Léo s’absorbe dans la découverte des articles des magazines. Sam s’installe confortablement. A la fin du reportage, le plateau coloré apparaît, puis le gros plan d’Adrien Bicalène qui s’adresse à Georges Stavish. Au son de sa voix, Léo a levé les yeux. L’invité prend le relais et explique ses nouveaux choix musicaux. Léo fasciné, se rapproche de l’écran et guette chaque réapparition de l’animateur. Il ressent un mélange d’excitation, de joie et de colère. Le visage qui apparait régulièrement est son propre reflet dans l’écran. C’est insupportable et génial. Sam observe Adrien et Léo.

  • C’est ton jumeau, c’est pas possible !

Lorsque le générique remplit l’écran, Léo se tourne vers Sam qui ne saurait dire quels sentiments animent son ami. Entre ses mains, Léo a froissé l’article qui était consacré à son frère.

(c)lenferdudecor

                                                                                      17-Un dangereux dessert

                                                                           Retour à l’accueil

Un commentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *