lenferdudecor.com
le cauchemar
(c)Seb2014

8-Cauchemar

« Je t’en prie réfléchis, réfléchis bien, où est ton frère ? Sais-tu où est ton frère ? Te souviens-tu de quelque chose qui pourrait nous aider à le trouver ? Réfléchis bien Adrien, réfléchis ! Où est Eddy ? Eddy ! »

Le sol se dérobe. Adrien dévale une pente boueuse. Il glisse et tourne sur lui-même, il tend les bras. Une main attrape la sienne, le retient et l’empêche de disparaître dans un trou sans fond. Il hurle d’effroi mais en réalité c’est lui qui retient son frère, c’est lui qui l’empêche de tomber et il voit sa main se desserrer doucement, malgré lui, malgré toute sa volonté, sa main lâche lentement la main de son frère. Eddy lui échappe et tombe dans le trou sans un mot, sans une plainte, sans un regard, dans un silence effroyable. Adrien est comme fou, il hurle de toutes ses forces, un cri sort enfin de sa gorge et le réveille en sursaut.

Hagard, le souffle rauque, il s’assoit sur le bord de son lit. Ses mains viennent se plaquer sur son visage, il reprend ses esprits lentement. Adrien pousse du pied l’interrupteur de l’halogène qui diffuse une lumière douce. La chambre est désordonnée. Des vêtements sont posés en tas sur une chaise, des magazines traînent par terre. A côté du lit, une table de chevet miraculeusement épargnée par le désordre, porte juste un cadre photo où on peut admirer deux petits garçons rieurs. Adrien se saisit de son aérosol de ventoline, aspire deux bouffées et se lève, shoote dans le réveil qui indique trois heures du matin. Il va s’asperger le visage dans la salle de bain, s’observe dans le miroir. « Est-ce que je suis capable de te retrouver ? » Il plonge à nouveau son visage sous l’eau et retourne s’allonger. Il attrape le cadre et l’observe.

©lenferdudecor

                                                                                                       9-Début du succès…

                                                                                                       Retour à l’accueil

Un commentaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *